Articles

Bienvenue dans la minute fuzz

Bienvenue dans la minute fuzz

Aujourd'hui, Sarah Mandois nous parle d'un groupe de filles des années 80 qui s'appelait Fuzzbox. Comme leur nom l'indique, ces quatre Anglaises faisaient pas mal le buzz avec la fuzz, mais préfiguraient aussi le mouvement riot grrrl qui exploserait la décennie suivante en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

Lire la suite
Le boom bap, c’est mieux quand c’est pas connu

Le boom bap, c’est mieux quand c’est pas connu

Pour finir la semaine, Musique Journal a décidé d'enfin céder à la tentation de poster des trouvailles plus ou moins obscures du rap vintage de la côte est des États-Unis. Il y sera question, en vrac, du producteur K-Def, des divisions hip-hop de deux labels mythiques, de Kenny Dope en version beatmaker et des nombreux rappeurs qui ont inspiré DMX.

Lire la suite
Quand le rock était encore dans le futur

Quand le rock était encore dans le futur

Nous sommes mercredi matin et Musique Journal se concentre sur l'album live d'un groupe anglais oublié de la seconde moitié des années 80 (une fois n'est pas coutume) : les Woodentops. Entre garage sans guitares, blues-rock électronique et esprit pré-rave, cette formation londonienne avait visé juste, mais peut-être un peu trop tôt.

Lire la suite
Le meilleur groupe indie oublié de Californie

Le meilleur groupe indie oublié de Californie

Le langoureux trio Acetone n'a pas connu le succès qu'il méritait de son vivant, et le label Light In The Attic a eu bien raison d'éditer une si belle anthologie de leurs travaux voici deux ans. Mais on vous en parle aussi voire surtout parce que c'est peut-être le disque le plus bienfaisant que vous trouverez à écouter en ces jours de hautes températures et d'aveuglante luminosité.

Lire la suite
Six splendeurs du Toulouse post-babos

Six splendeurs du Toulouse post-babos

Aujourd'hui, après la dix-septième édition des Siestes électronique à Toulouse ce weekend, on vous propose d'explorer l'underground musical toulousain de la fin des années 70. Le studio Tangara, les labels Fléau et Révolum, Jean-Pierre Grasset ou Cyril Lefebvre : à cette époque la capitale occitane a donné naissance à une scène confidentielle mais inspirée et hétéroclite, qu'il faut vite découvrir ou re-découvrir.

Lire la suite

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!