Quotidien de recommandation musicale

Sports extrêmes, consoles 64 bits et breaks funky

DONNIE KA aka MIT99 Chrome Radical épisode 15
Lyl Radio , 2019
Écouter
Mixcloud
Musique Journal -   Sports extrêmes, consoles 64 bits et breaks funky
Chargement…

Dans le très fameux livre Les mouvements de mode expliqués aux parents, il y a un tout un chapitre consacré à la new-wave dite « hard » et qui en décrit, si je me souviens bien, les valeurs, la langue et les pratiques. À un moment est expliqué un concept que j’ignorais, celui de « plan », qui n’a rien à voir avec l’idée de « bon plan » ou de « t’as pas un plan ? ». Se faire un « plan touriste japonais », par exemple, consiste à se vêtir comme un Nippon en goguette à Paris, et à parcourir la ville avec un appareil photo, à faire la queue dans les monuments, à aller boire un chocolat chez Angelina. On est entre la performance artistique hors galerie et le loisir post-moderne, et je trouve que c’est un belle proposition que nous devrions nous-mêmes remettre à jour. Alors aujourd’hui je vous propose un plan, certes adapté aux préoccupations de Musique Journal, mais qui se voudrait néanmoins vertueux : c’est un plan « nerd qui se convertit au trip-hop ». Oui c’est un plan très très niché, mais il faut bien redémarrer les choses d’un pied vigoureux après ce weekend par trop pacifique.

Donnie Ka est allé sur YouTube ripper les musiques de différents jeux de sports extrêmes – ça va du VTT au rollerblade en passant par les plus classiques skate, snow, BMX ou bagnole – qui avaient en commun, à la fin des années 90, de reprendre une esthétique musicale qui, quelques années plus tôt, était réservée à une certaine élite branchée : disons qu’on traverse un continuum funky marqué par des technologies très fin eighties, début nineties, avec des breaks pleins d’effets, des synthés digitaux fiers d’être irritants, une palette parfois large bien que clairement déterminée par la pure curiosité des concepteurs de ces bande-sons. L’expérience est déstabilisante, puisqu’elle reprend les codes sonores du crossover hip-hop/techno/rock de l’époque, on entend des échos de l’indie-dance, de l’acid-jazz, du trip-hop et de certains trucs rap jazzy, et pas mal de big beat aussi, mais avec parfois dix ans de retard et surtout, avec une mise en scène beaucoup plus fonctionnelle. C’est donc une musique dénuée de toute aura cool ou branchée, laissée en roue libre, mais qui doit pourtant passer pour cool et branchée aux yeux des gamers qui l’entendent alors qu’ils effectuent de savants tricks à l’aide des manettes bicornes ou tricornes de leurs consoles japonaises.

Et quand on se fait happer par les détails auteurisants qu’ont laissé les concepteurs probablement très nerd de ces soundtracks, il y a de vrais moments de magie terne. On voit apparaître des nuances de moquettes ou de canapé sur lesquelles on se trouvait à l’époque – perso j’ai toujours été nul aux JV mais j’ai quand même passé du temps à regarder des copains y jouer. On se souvient aussi de l’espèce de désillusion qu’il y avait à entendre ces sons ainsi banalisés par l’industrie vidéoludique, désillusion apaisée par le fait qu’on prenait secrètement goût à ces instrus pas tout à fait random. Par exemple, vers la 15e minute, il y a un beat qui pourrait ressembler à du vrai boom bap, et vers la 47e on a carrément un truc qui – consciemment ou non – sonne à la fois bleep, jungle et 2-step, un mélange qui dans la réalité de ces musiques anglaises ne se serait sans doute jamais produit, ne serait-ce que pour des raisons chronologiques.

Donnie Ka est un Breton qui se passionne pour pas mal d’autres micro-phénomènes musicaux, et qui sort lui-même des tas de choses. Je vous invite chaleureusement à le suivre, sur Lyl ou ailleurs. Il a notamment mis en ligne il y a peu cette mixtape bien matrixante qui applique la méthode vaporwave au nu-metal et au pop-punk – et qui risque de provoquer des hauts-le-cœur chez la frange indie-rock puritano-désabusée qui constitue une large part du lectorat de Musique Journal (hihi).

Dernière chose : je dois admettre que si j’ai autant aimé ce mix c’est aussi pour des raisons purement lexicales, puisque les morceaux s’appellent entre autres « Menu Theme », « Menu Screen », voire « Menu Music ». Ça fait du bien se de voir ainsi nommé un peu partout. C’est peut-être également pour ça que j’aime tant aller au restaurant. Bref, passez une bonne semaine sous ces cieux radieux.

1 – NBA LIVE 99 – Menu Music #3
2 – MATT HOFFMAN’S PRO BMX – Menu Theme
3 – SHAUN PALMER’S PRO SNOWBOARDER – Main Menu Music
4 – VIGILANTE 8 – John Torque
5 – AGGRESSIVE INLINE – Menu Theme
6 – TONY HAWK’S PRO SKATER 2 – Menu Music
8 – TONY HAWK’S SKATEBOARDING – Main Menu Music
9 – BEETLE ADVENTURE RACING! – Menu Screen
10 – ESPN’S X-GAMES SKATEBOARDING – Menu Theme
11 – TONY HAWK’S PRO SKATER 3 – Gangsta
12 – NO FEAR DOWNHILL MOUNTAIN BIKING – Menu Theme
13 – XG2 – Main Menu
14 – COOL BOARDERS 4 – BGM Main Theme
15 – GRIND SESSION – Menu Music